Le Paradis

Le lieu: Le Jardin du Livre vous accueille au Paradis

Composition – Botanique:
Les sept Espèces Principales (ou sept Espèces du pays de Canaan) sont le parfait exemple des règles que doit respecter tout bon jardin « biblique ».
Elles étaient aux temps bibliques des produits agricoles essentiels et symbolisaient la bénédiction de Dieu.

On trouve ici:

  • le Figuier
  • La Vigne
  • L’Olivier
  • Le Palmier Dattier
  • Le Grenadier
  • Le Blé
  • L’Orge

Faits religieux

  • Le Figuier: Genèse 3, verset 7. « Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures. »
  • La Vigne: Le vin de Noé (Genèse 9, verset 20): « Noé devint cultivateur et il planta une vigne. »
  • L’Olivier: Genèse 8. verset 11 « La colombe revint à lui sur le soir; et voici, une feuille d’olivier arrachée était dans son bec. Noé connut ainsi que les eaux avaient diminué sur la terre. »
  • Le Palmier: Genèse 38:6-11. Tamar (hébreu : תָּמָר « palmier-dattier » ; alt. : Thamar d’après la Septante Θαμαρ) est une héroïne biblique, protagoniste de l’« histoire de Juda et Tamar » .
  • Le Grenadier: Deutéronome 8: 7-8 « Car l’Eternel ton Dieu va te faire entrer dans un bon pays, pays de cours d’eau, de sources et de lacs, qui jaillissent dans les vallées et dans les montagnes, pays de froment, d’orge, de vignes, de figuiers et de grenadiers ; pays d’oliviers et de miel ».
    A noter: il y a 613 commandements dans la Torah et il y a 613 grains dans une grenade
  • Le Blé: voir « Le Grenadier »
  • L’Orge: voir « Le Grenadier »

Fait historique
Graminée, le blé apparaît à l’origine même de l’agriculture, plusieurs millénaires avant notre ère. De la cueillette de la graminée sauvage à la moisson proprement dite, le passage est sans doute progressif, mais n’en demeure pas moins ancien: en fait c’est le premier acte agricole. Dans une des plus anciennes tombes d’Egypte on le trouve accompagnant des grains d’orge. Le géographe Vidal de la Blache a défini entre autres aires alimentaires classiques « l’aire du blé ».

Notre conception
Afin de représenter les quatre fleuves du Paradis, nous avons scellé des cailloux ronds du Rhin, extraits de la gravière toute proche de Valff. Ainsi coulent paisiblement le Tigre, l’Euphrate, le Pishon et le Gihôn.

Au début du Jardin, nous avions pris la précaution de planter un poirier à feuilles de saule en lieu et place de l’olivier. Cette espèce est plus robuste que l’olivier. Mais avec le réchauffement climatique, un olivier mis en place en 2016 a trouvé sa place. Les grenadiers, eux, hivernent dans un garage. Quoique, en 2018-2019, un exemplaire oublié a bien repris au printemps.

A voir aussi l’article sur notre logo.

Anecdote / Société
Une mauvaise utilisation du latin ?
 
Quel est le fruit mangé par Adam et Eve ? Nous répondons spontanément « la pomme », mais il n’en a pas toujours été ainsi. Très tôt, le fruit fut identifié à la figue, puisque Gn 3,7 avance que c’est avec des feuilles de figuier qu’Adam et Eve couvrent leur nudité. Bien d’autres hypothèses ont circulé : la vigne, l’olive, la banane même…
 
Aujourd’hui, la pomme est plus fréquemment citée, mais peut-être en raison d’une incompréhension. Il semble en effet qu’on ait confondu deux mots latin : malum, le mal, et malum, la pomme. En latin, la pomme se traduit en effet malum… comme le mal. Le pas était facile à faire entre le péché ou mal et le fruit défendu.
En attendant, si nous regardons les représentations dans les églises anciennes, nous verrons que toutes ne présentent pas le même fruit:  Dürer dans son tableau la Vierge à la poire utilise la poire.